Paris Istanbul à vélo

Just another WordPress.com weblog

2009 – Les protagonistes

with one comment

Sur le précédent post je vous expliquais l’intrigue de l’histoire. Aujourd’hui, je vous présente les protagnistes, alias, les 3 connards qui vont avoir mal au cul en pédalant 650 bornes.

antonioTout d’abord il y a Antonio. Pourquoi tout d’abord ? Bah parcequ’en fait, l’idée vient de lui (comme toutes les bonnes idées d’ailleurs). Durant une longue soirée d’hiver, il a eu cette idée géniale : et si je pédalais durant de longs kilomètres. Son esprit vif se mit alors à la recherche d’un parcours. Hésitant tout d’abord à grimper l’Everest en VTT, il opta pour longer les cours d’eau en France. Il prêcha la bonne parole autour de lui, multiplia les pains et rencontra quelques adeptes (d’autres diront des âmes perdues) qui étaient prêts à le suivre aveuglément. En fait, si secte il y a, Antonio est le gourou. Celui qui dicte la vérité, celui qu’on suit sans poser de question, celui qui a toujours raison, qui est beau grand et fort… même avec des oreilles de trôle.

fredDans la série des adeptes, il y a Fred, un grand dadet avec un humour de gamin de CM1, mais sympa. En fait, il a voulu faire partie de la secte et Antonio avait refusé âprement. Mais Fred a qques talents non négligeables. En plus de pouvoir capter les energies universelles, il est masseur. Antonio a donc décidé de l’embarquer dans son arche de noé (il remplacera le papa girafe). Fred a donc la lourde tache de masser Antonio matin, midi et soir, avant l’effort et après l’effort, sachant que, durant l’effort, il devra pédaler à la place d’Antonio. Un autre talent fort utile de Fred, c’est qu’il s’y connaît en médecine chinoise. Donc si nous venions à nous perdre durant notre parcours, Fred saurait nourrir les membres de la secte avec des plantes, insectes et autres racines.

robinEt puis il y a Robin. D’aucun diront que c’est le moment de faiblesse d’Antonio, d’autres, une bonne action. Robin n’a rien d’un athlète, il sait à peine faire du vélo, il n’a pas d’humour, un drole d’accent, préfère la poutine au foie gras et la Budweiser à un Petrus 76. Pourquoi l’avoir accepté dans la secte alors qu’il ne répondait pas aux critères d’embauche ?  C’est dû à son look un peu démon. Il ne sort jamais sans ses petites cornes rouges. Il fallait bien un antéchrist dans cette histoire : le bon (Antonio), la brute (bah c’est Fred) et le truand (c’est Robin). Nous avons donc tous les protagonistes nécessaires pour une belle et longue histoire de lutte entre le bien et le mal (encore et toujours).

cochonou-r60Mais c’était sans compter sur Cochonou. En fait, si secte et gourou il y a, il fallait bien un dieu à vénérer. Un être supérieur sur lequel porter nos angoisses, nos doutes, nos peurs. Car le parcours sera long et semé d’embûches, il nous faut donc une lumière pour guider nos pas, une oreille pour écouter nos prières et un grouin pour flairer le malin. Comme toute religion qui dit qu’il ne faut pas représenter ses idoles, nous on a fait pareil, on a une représentation de notre dieu Cochonou : une tirelire en forme de cochon. Mais il faut se méfier du courroux de Cochonou. C’est un dieu qui sait être bon, mais, comme tout dieu, il a besoin d’offrandes. Pas besoin de lui offrir des jeunes femmes vierges un soir de pleine lune, non, Cochonou se contente de billets de 100€. Mais Cochonou est bon. Grace a ces offrandes, il est capable d’exhausser nos prières (ex. j’aimerais bien m’acheter une tranche de paté, et paf, Cochonous l’achète, ou j’aimerai bien boire un petit Chateau Chinon, et bim, Cochonou exhausse le miracle). Un dieu bon en somme.

Demain départ. Nous essaierons de vous tenir au courant des aventures de nos protagonistes. Restez à l’écoute de ce blog, et vous pourrez suivre le périple d’Antonio, Fred, Robin et Cochonou.

Written by parisistanbul

mai 16, 2009 à 12:41

Publié dans Uncategorized

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] ? Nous demanderez-vous. Et bien les 4 mêmes : Antonio, Frédéric, Robin et Cochonou (on n’abandonne pas un dieu qui marche). Pourtant, comme toutes les grandes sectes […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :