Paris Istanbul à vélo

Just another WordPress.com weblog

2009 – Jour 5 – Langeais – Les Ponts de Cé

with 6 comments

Hier soir, je suis allé faire mon petit footing pendant que mes 2 adeptes, j’ai nommé Fred et Robin, déballaient leur bile haineuse sur l’organisation de la secte. En fait, en tant que gourou, je suis habitué à ce genre de comportement. C’est le parcours initiatique qui se forme, je dois leur pardonner. Fred et Robin étaient persuadés qu’il suffisait de faire des offrandes à Cochonou pour être intronisé, mais il n’en est rien. Devenir adepte, c’est plus compliqué que ça.

Robin, alias petit scarabée (équivalent du Padawan si vous faites parti de la secte Star Wars), a découvert à ses dépends 4 piliers du Cochonou : la boue, la pluie, le vent et la douleur. Il y en a un 5e, le feu, mais c’est moins facile de tomber sur un coup de tonnerre qui met le feu à une forêt et la traverser à vélo. Va pour 4 piliers donc. Le Cochonisme (la religion du Cochonou) est constitué de 6 piliers essentiels créant un équilibre universel chez l’adepte. Robin en a découvert 4 (plus le pilier numéro un qui est l’offrande car un Cochonou sans le sou, ça ne sert à rien). Ces 5 piliers sont les plus simples à atteindre pour le néophyte. Aujourd’hui, Robin, devant la grande sagesse de Cochonou, a découvert le 6e et dernier pilier : l’harmonie (c’est un peu le Nirvana que le Bouddhisme a piqué à notre religion). Aujourd’hui, facile, sans pousser, sous le soleil, en sifflotant on a fait 111 kilomètres. Celui qui sait attendre, qui pédale sous la pluie, dans la boue, et vénère Cochonou est récompensé. Par contre, Cochonou est un dieu qui a de la rancoeur. Robin a insulté son gourou, le courroux de Cochonou s’est abattu sur Robin : il a très mal au genou et a du prendre des médicaments. Si Robin ne transgresse pas sa foi, alors peut-être que Cochonou sera clément envers lui demain.

Les coulisses de la balade

Depuis que vous suivez ce blog, c’est tous les jours un peu la même chose, on se réveille, on mange, on pédale un petit peu, on s’arrête pour manger une datte, puis on repédale un peu, puis on doit s’arrêter de nouveau pour faire pipi, puis on repédale avant de manger une petite figue…, on déjeune, on pédale un peu et rebelote, arrêt tous les 7 km pour date, figue, pipi… (bref, je serai parti tout seul, je serai déjà rentré… torché le paris nantes…), on dîne, on se couche. Je vous propose donc de découvrir les coulisses de la balade.

Le réveil

Le matin on se réveille vers 6h30. Selon si on est en camping, gîte ou hôtel, il faut plier les tentes ou pas, nettoyer le gîte ou pas… et surtout plier bagage et ranger les sacoches arrières de nos vélos. Lorsqu’on doit cuisiner nous même notre petit déjeuner, c’est plutôt pâtes, oeufs, jambon et jus de fruits (Fred a enfin trouvé un jus de banane). On essaie de commencer à pédaler entre 8h/8h30.

P5201522-w400

P5201523-w400

P5201526-w400

Le matin

Le matin on essaie de pédaler entre 40 et 50 km. Le paysage est assez varié. Nous ne faisons pas que longer la Loire, il nous arrive de croiser des villages, de grimper sur les coteaux (c’est ça que Robin n’aime pas), de voir la Loire en contre bas ou alors la longer à qques mètres de l’eau. On passe tout ce temps à s’arrêter pour boire de l’eau, prendre des photos, faire pipi (parce qu’on boit de l’eau, et des figues et des dattes…), pédaler… et une pause dans un café vers 10h30.

Le midi

Le midi est un moment très important. Bien sûr, on s’arrête pour manger (souvent des pâtes et un dessert au chocolat pour alterner sucres lents, sucres rapides). Mais surtout, on prépare la soirée : où allons-nous nous arrêter pour dormir ? On regarde le nombres de kilomètres parcourus le matin, ce qu’on pourrait faire le soir, et on vise les villages que l’on pourrait atteindre (ou fait tout ça avec notre eeePc et connexion internet, cf plus loin). Ensuite, on passe qques coups de fil et on réserve le camping, gîte ou hôtel qui nous accueillera.

P5201529-w400

P5201531-w400

P5201534-w400

L’après-midi

L’après-midi ressemble étrangement au matin.(sauf qu’il est plus tard connard) On pédale, on s’arrête pour faire des pauses, manger des fruits secs et souvent une pause café vers 16h30. Nous essayons d’arriver sur notre lieu de couche vers 18h.

P5201543-w400

PICT0747-w400

Le soir

On arrive au camping, on règle, on s’installe, on prend une douche, on mange, on boit une bouteille de vin pour 3 (Fred ne nous laisse pas boire du vin le midi, il dit que c’est pas Yin) en écrivant votre blog préféré. C’est toujours un moment hi-tech. Fred télécharge les coordonnées de son GPS pour constituer le parcours, on recopie toute les photos sur le eeePc, on écrit le blog, et si la connexion 3G+ fonctionne, on met le blog en ligne avant d’aller se coucher (généralement avant 22h).

PICT0752-w400

PICT0758-w400

PICT0776-w400

L’équipement

Pour ceux qui se demande comment 3 informaticiens arrivent à survivre sans ordinateur, dites vous que nous sommes méga équipés. Fred a un eeePC 1000HE (autonomie de 9h), avec une connexion 3G+ (merci David). Nous sommes donc connectés au Web. Fred a aussi un super gadget, un bracelet GPS qui enregistre toutes les 10 secondes nos coordonnées. Chacun a un tachymètre sur son vélo, des sacoches pour y mettre le matos.

Des questions ?

Je vous propose un jeu. Entre jeudi et vendredi, posez nous des questions sur les commentaires du blog, et on y répondra vendredi soir ou samedi.

Le fait marquant de la journée

Robin a mal au genou et a dû acheter des médicaments. Donc, si vous voulez soutenir Robin, envoyez lui des cartes postales, SMS ou commentaires sur le blog avec comme titre “Sauver Robin” (faudrait pas qu’il perde son genou en route).

Robin a aussi monté la méga-pente pour accéder aux coteaux pourris si chers au coeur d’Antonio sans jamais descendre de sa monture. On ne peut pas en dire autant des larves anthropomorphiques répondant aux prénoms d’Antonio et de Frédéric, qui ont préféré pousser leurs vélos plutôt que de pédaler. D’aucuns diront que je mérite mon mal de genou vues les conneries que je fais, d’autres diront sûrement qu’il n’y a qu’un seul vrai homme parmi les 3 connards.

Minute culturelle de la journée, Tonio a essayer en vain de comprendre la différence entre paille et foin… on a réussi à expliquer la paille… mais à la question : Et c’est quoi le foin alors ? On a laissé tomber !!

Parcours

Synthèse

Kilomètres parcourus : 111

Temps pédalé : 5h57

Vitesse moyenne : 18,6 km/h

Kilo calories : 9812

Nombre de chutes : 0

Nombre de pb techniques : 2 (Fred a perdu 2 vis de son porte bagage, et moi mon pédalier claque un peu, mais il faudrait qques heures pour le réparer)

Hectolitres de pluie tombés sur la tronche : 0

Written by parisistanbul

mai 20, 2009 à 9:40

Publié dans Uncategorized

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Minute culturelle de la journée, Tonio a essayer en vain de comprendre la différence entre paille et foin… on a réussi à expliquer la paille… mais à la question : Et c’est quoi le foin alors ? On a laissé tomber !!

    Est-ce que c’est Robin le Diable qui a sorti sa foufourche pour lui expliquer avec quoi se ramassait la papaille.

    Allez, soyez sympa et ne faites pas autant de foin…c’est facile de voir la paille dans l’oeil du voisin…

    Bisous et bonne nuit

    maman do couto

    mai 20, 2009 at 10:24

  2. Qui roule le plus souvent devant ? Comment rentrez-vous sur Paris ? Est-ce que vous avez rencontré des SuperConnards (Omar et Fred) qui passent en voiture juste à coté de vous dans cette $%#@ de flaque d’eau ?

    Nicolas Martignole

    mai 20, 2009 at 10:39

  3. J’adore le concept de fred indienne, ça me bidonne à chaque fois que je le lis🙂
    bon sinon Sauvez Robin, j’imagine qu’une côte avec les vélos chargé ça doit pas se faire en danseuse
    continuer comme ça les hommes, vous êtes les meilleurs, avec mention.

    Question technique, vu que vous passez pas mal de temps ensemble il doit y avoir des rapprochements physique et sentimentaux, alors qui fait l’homme ?
    c’est plutôt petit train ou vous faites à tour de rôle ?
    Parceque la graisse, on me l’a fait pas à moi, c’est pas pour les chaines … ou si mais alors pas des vélos

    bon ok je m’arrête la, bon courage les pédales🙂

    Tom

    mai 20, 2009 at 11:10

    • Tom, la réponse à ta question est évidente! la fred indienne là aussi!

      l'd4v

      mai 21, 2009 at 1:25

  4. Et le mal aux fesses ? Hein ?

    Seb

    mai 21, 2009 at 7:34

  5. Moi j’ai une question existentielle, est-ce que vous avez expérimenté une augmentation du volume, de l’intensité et de la molesse de vos gaz? Si vous répondez NON vous êtes bons menteurs.

    Vous êtes des baked bean ambulants. Si vous êtes nickés, c’est parce que OSTI vous avez trop de technologie embarquée (un ordi..). On lit sans arrêt des histoires de gars qui coupent leur carte routière le long de leur chemin pour économiser du poid…

    Sinon ca a l’air de bien aller. A part quand vous roulez sur des chemins non pavés. Y’a tellement de routes sans traffic en France que ca ne vaut pas le coup d’aller risquer blessure là-dessus et surtout de perdre du temps en début de parcours, parce que ca roule pas vite la terre battue!!

    félicitations pour les Ortlieb – vive les DN – tracez AT ALL COST!
    Mal au genous? une priere suffira pas… une augmentation de la cadence, réchauffer le genou la premiere heure (couvrir), antiflogestine, massages et « tylenol arthrite »..

    question.. à la fin, allez-vous lancer cochou-machin dans un fleuve, ou allez-vous l’abandonner sur une voie ferrée? pis le tapper avec des roches. HE MUST DIE!!!!!

    Musku

    mai 21, 2009 at 8:16


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :