Paris Istanbul à vélo

Just another WordPress.com weblog

2009 – Jour 8 – Home Sweet Home

with one comment

Pour ceux qui suivent ce blog depuis le début, je ne vous présente plus Cochonou. Dieu bon, mais jaloux, aimant, mais casse couille, généreux, mais pingre. Mais, la grosse particularité de Cochonou, vous l’aurez compris, c’est que c’est le dieu des cyclistes. Donc, lorsqu’on n’est pas cycliste, on n’a pas accès à toute la clémence de Cochonou. C’est comme ça.

Hier soir (vendredi), nous sommes allés dans un resto de St Brévin les Pins et nous sommes rentrés vers 22h, claqués, meurtris, avec une grosse envie de faire dodo, mais en pensant au lendemain. Le lendemain (samedi), nous allions faire une grasse mat, suivie d’une journée à la plage à faire du footing, du pédalo, du canoë, du rafting sur la Loire, du saut à l’élastique sur le pont de St-Nazaire, du char à voile, du kite surf et du beach voley. Bref, samedi allait être notre 1ère journée de relâche. Nous nous endormîmes comme des bébés.

Pendant ce temps là, c’était aussi relâche pour Cochonou. Puisque nous allions passer notre samedi à ne pas faire de vélo, nous perdions la protection de notre dieu. Donc, réveil samedi à 8h30 sous la pluie. Nous sommes allés acheter des victuailles (sous la pluie) pour nous préparer un petit déjeuner. A 10h, nous étions encore dans notre bungalow de 10m² à attendre que la pluie cesse. A 11h30, c’était sûr, Cochonou ne reviendrait plus et il allait nous oublier sous la pluie Bretonne. 4H après avoir tourné dans notre bungalow comme des lions en cage, nous eûmes une idée de génie : et si on repartait à Paris ? Oui bon en fait moi je ne voyais pas pourquoi on restait une journée de plus sur place depuis le début L’idée de revoir la Tour Eiffel plus tôt que prévu réchauffait nos coeurs. Nous téléphonâmes (c’est pas mal le passé simple en fait) à un taxi spécialement équipé pour transporter les vélos ( alors moi je n’ai toujours pas compris pourquoi ces 2 grosses tarlouzes de Robin et Tonio n’ont pas voulu traverser à Vélo ce fameux pont de St Nazaire on aurait quand même eu une super vue de l’embouchure), et à 14h nous étions de l’autre coté du pont, à St-Nazaire. En attendant notre train de 17h10 pour Nantes, nous aurions pu visiter les chantiers de construction navale ou nous balader en front de mer. A l’unanimité nous décidâmes de passer le temps dans un petit bar à vin. Ce fut chose faite. De 14h à 17h nous avons goûté les vins de la région, des whisky, des assiettes de charcuterie… bref, on a fait dans le culturel.

17h10, un TER en direction de Nantes, puis à 18h30, un TGV (spécialement équipé pour vélos) Nantes – Massy Palaiseau (il n’y a pas de TGV vélo direct pour Paris). Arrivés à 20h30 à la gare de Massy, nos coeurs de bikers se réveillent : et si nous terminions notre périple à vélo ? Tel les 3 mousquetaires, d’un oui unanime, nous décidâmes de chevaucher nos montures de Massy à Paris. Il est vrai que nos vélos et nous ne faisons plus qu’un (surtout entre la scelle et les fesses). Nous sommes devenus inséparables. Au loin, nous apercevions Paris. Ses terrasses, ses lumières, la musique de ses bars, les rires de ses femmes, l’odeur de ses cafés, la joie de ses rues. Ha, Paris, tu nous as manqué. Nous revoici.

1h30 plus tard, nous voici sur le parvis de notre Dame, à finir notre stock de bière. On se remémore la balade, on se dit qu’on est pas des tafiottes, qu’on a fait un total de 632 km en 8 jours… La journée fut longue, la semaine haute en péripéties, les cuisses chauffent encore, les fesses se font douillettes. Il est l’heure d’aller se coucher. On se fait une dernière bise, on regarde briller la lune, Notre Dame se fait discrète, il est temps de rentrer à la maison. Home sweet home.

Adieu lecteur et merci pour ta fidélité.

Et à tous ceux qui ne nous ont pas suivis dans notre Paris-Nantes : TAFIOTTES !!!

C’est vrai que c’était une chouette semaine, pour une première, je pense qu’on peut être fier de nous. On a appris pas mal, il y aura des choses à améliorer pour la prochaines fois, d’autres à ne pas faire et d’autres à refaire… une belle aventure en somme.

Parcours

Synthèse

Kilomètres parcourus depuis le début du voyage : 632

Written by parisistanbul

mai 24, 2009 à 7:34

Publié dans Uncategorized

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Super voyage, tout ce qui vous est arrivé est typique du vélotourisme et félicitations d’avoir terminé. On apprend a chaque rando, toujours à la dure. Le plus dure possible. Regrettez-vous les ortlieb? 2 ans que j’ai pas mis ma section vélotourisme à jour, beaucoup de travail pour vous rattraper avec votre blog les mecs!!!! Je m’y met. Je serai a Paris fin juin peut-être on se rencontrera (demander à robin..)on va se tapper une boucle Bordeaux-Pyrénnées. a+ et vive le vélotourisme

    Musku

    mai 25, 2009 at 3:06


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :