Paris Istanbul à vélo

Just another WordPress.com weblog

Jour 6 – St Michel en l’Herm – St Jean des Monts – 118km

with one comment

Aujourd’hui fut notre plus longue journée : 118km et nous avons pédalé 6h20. Pas mal pour un avant dernier jour (et bah oui, demain notre périple se termine à Nantes). La raison ? Une bonne nuit dans un lit (ça repose) (lolo: et un oreiller bien gros en plumes et Tom qui a arreté de me filer des coups de latte… il a du lire le blog), des pistes bien indiquées (nous ne nous sommes pas trop perdu), et puis des muscles (bah oui, il faut des muscles pour déplacer un vélo et ses sacoches)(lolo: moi j’en ai 10-15 de moins que les autres mais bon je dis rien, je pédale).

Nous avons quitté le marais poitevin puis longé la côte vendéenne. Il n’y avait pas trop de vent, plutot agréable. Par contre, la côte vendéenne, et bah c’est moche. Jusqu’ici nous avons traversé de jolis petits village (et villes). Royan était dans notre top "ville faute de gout" mais là, la cote vendéenne a gagné le palmares. Il faudrait penser à pendre les architectes qui ont bétonné tout ça. Et puis haute saison oblige, les pistes cyclables étaient pleines de piétons, familles, gamins, chien… pas toujours facile de se déplacer (lolo: et en plus les pistes etaient avec sable et graviers. Et en plus toute tordues entre les arbres. En fait rien ne vaut une bonne departementale bitumée et bien droite avec quelques voitures de temps à autre pour pimenter le tout. Le sable c’est nul).

(Fred: ce qui suit est intégralement écrit par Antonio lui même, je tenais à le préciser avant que Toi, Ami lecteur, tu continues la lecture de ce blog)
Sinon, je voudrai dédicacer ce paragraphe à Antonio, et au nom de toute l’équipe lui dire bravo. En effet, ce matin Antonio avait un peu mal au genou gauche. Au bout d’une trentaine de kilomètre nous avons du nous arreter dans une pharmacie pour acheter une genouillère et des anti-inflamtoire. Antonio a pédaler toute la journée sans mot dire. Lorsque nous lui demandions "alors, ce genoux?", il répondait, stoïque, le regard plongé dans l’horizon : "ça picote". Un grand bravo à Antonio, et nous lui souhaitons tous bon rétablissement (lolo: bon il a commencer par me finir mes anti-inflammatoires qu’il prenait à grosses doses matin midi et soir. Apres il s’est mis aux antidouleurs… c’est pour ça qu’il etait stone et qu’il sentait rien) (Fred : tout ça sans parlé du gros pot d’AL aussi connu sous le nom de GaC, qu’il a vidé en une semaine, mais ça on ne le dira pas…).

Tom: Et félications à la tente des gros qui a mis une déculottée à la tente des maigrichons au babyfoot. (Fred: respectivement Antonio et Fred contre Tom et Laurent)
vive le camping!

Demain, direction Nantes puis train vers Paris.

Kilomètres parcourus : 118km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 597km
Temps pédalé : 6h19
Vitesse moyenne : 19km/h
Montée totale : 455m
Descente totale : 468m
Sable bouffé : 2kg350

Written by parisistanbul

août 14, 2011 at 6:53  

Publié dans Uncategorized

Jour 5 – Les Mathes – St Michel en l’Herm – 87km

leave a comment »

Routine matinale au reveil : on ouvre un oeil, on sort de la tente, on se fait un brin de toilette, on démonte les tentes, on petit-déjeune debout, on pli bagage, et hop, on pédale (ouais, la routine quoi)(Fred: 2h de routine quand même…)(lolo:tom me file des coups de latte pendant la nuit. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai un leger doute sur ses moeurs… je m’inquiete). Nous avons quitté Les Mathes en direction de l’Ile d’Oléron. Pas facile d’emprunter les ponts avec voitures, camions et vents de face (lolo: heureusement cette année la tom indienne marche bien. Par contre la Fred indienne c’est nul avec l’extra wheel). Mais bon, Cochonou était avec nous, on l’a fait. Et là, pas de bol, nous sommes arrivés à l’Ile d’Oléron à 10h30 mais il fallait attendre 14h pour prendre le bateau en direction de La Rochelle. Nous en avons profité pour enfin accéder à internet et poster nos 3 blogs de retard (et oui, pas facile d’avoir un réseau sur cette fichue cote Atlantique depuis le début de notre périple)(lolo: bon il faut dire que tonio passe son temps à raler et ne fait pas d’efforts non plus).

Et puis nous voilà sur le bateau pour 45 minutes de traversée vers La Rochelle. Et là, micro sieste (c’est que ça fatigue le vélo). D’un coup d’un seul, nous voilà sur le port de La Rochelle… et Fred qui crève le pneu de sa fameuse extra-wheel (vous savez, l’extension que vous voyez sur les photos et qui ne sert à rien (lolo: sauf à avoir 33% de chance de plus de crever un pneu)). On a rapidement changé la chambre à air tout en taillant la causette à 3 petits vieux du coin. Bien marrant. Et puis après nous avons tracé vers notre destination : une chambre d’hote avec des vrais lits et des vrais coussins. Nous avons donc traversé le marais poitevin (tout plat, mais ça souffle pas mal) et sommes arrivés à 18h30 (lolo: on a failli perdre Fred à un moment – il perdait ses affaires en roulant et nous on a pas que ça a faire de l’attendre quand même. L’oreiller nous attendait). On se pause, on se douche et hop : restaurant gastronomique (une petite douceur dans ce monde de cyclistes de brutes).

Par contre, on a jeté un oeil à la carte, et bah on n’est pas arrivé à St-Nazaire. A suivre…

Kilomètres parcourus : 87km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 479km
Temps pédalé : 4h40
Vitesse moyenne : 19km/h
Montée totale : 261m
Descente totale : 263m
(lolo: et un peu de pluie aussi)

Written by parisistanbul

août 14, 2011 at 6:31  

Publié dans Uncategorized

Jour 4 – Porge s/océan – Les Mathes – 112km

with one comment

Très bonne journée, on a bien pédalé. Mais sinon, pas d’inspiration pour le blog, pas de réseau, pas de lit douillet. On vous laisse avec nos photos.

Kilomètres parcourus : 112km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 392km
Temps pédalé : 5h15
Vitesse moyenne : 20.4km/h
Montée totale : 376m
Descente totale : 410m

Written by parisistanbul

août 12, 2011 at 9:51  

Publié dans Uncategorized

Jour 3 – Qque part au sud de Biscarosse – Porge s/océan – 82km

with one comment

Bon, pas super le camping sauvage en fait : des bruits de canards, des moustiques, de la rosé, des aboiements de chiens, des anes… c’est quand même mieux le silence de la ville. Et puis je vous passe les petites plantes qui se mettent entre votre dos et la toile de votre tente. En tout cas, pour un reveil matinal, il était matinal : debout à 6h30 ! Nous avons plié les tentes humides, empacté nos fringues mouillés, mangé notre petit déjeuner, mis une petite laine et nous avons pédalé jusqu’à Biscarrosse et pris un petit café chaud (ras le bol de manger froid). Et puis après, on a pédalé, pédalé, pédalé. Ami lecteur, nous te devons cette information cruciale : Les Landes, c’est pas si plat que ça ! Et puis il y a du vent sur la cote. Mais bon, notre musculature et notre forme légendaire ont eu raison de ces éléments déchainés. Par contre, saison haute oblige, il y a du monde sur les pistes cyclables (familles, joggers, gamins…), c’est un peu dangereux parfois.

Vers midi, nous avons pris le bac à Arcachon vers le Cap Ferret. Et puis là, on a pédalé, pédalé, pédalé… mais pas tant que ça. Ami lecteur, nous avons une confession à te faire : difficile de trouver un campement en 4/5h sur la cote Atlantique en saison haute au mois d’aout (Fred : surtout qu’on est pas beaucoup aidé par tous nos amis virtuels de FB, twiter et autres G+). Donc, ami lecteur, si tu nous suis, sache que tous les jours nous maudissons Robin. Nous maudissons Robin et toute ça descendance sur 7 générations. Oui, ami lecteur, comme nous tu sais très bien que si nous avons choisi les dates du 8/15 août pour faire cette randonnée, c’est à cause de Robin… qui nous a laché. Tout ça pour dire, que le seul camping disponible sur notre route se trouvait à Porge (alors que nous cherchions à atteindre Lacanau). Aujourd’hui nous n’avons pédalé que 82km.

PS : ne jamais faire confiance à Robin
PS bis : ne jamais faire ce genre de randonnée en juillet/aout.

Kilomètres parcourus : 82km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 275km
Temps pédalé : 3h50
Vitesse moyenne : 20.4km/h
Montée totale : 479m
Descente totale : 461m

Written by parisistanbul

août 12, 2011 at 9:36  

Publié dans Uncategorized

Jour 2 – Vieux Boucau les Bains – Qque part au sud de Biscarosse – 105km

leave a comment »

Un blog extremement rapide avant le couché du soleil. Aujourd’hui, très bonne journée : les Landes, c’est tout plat ! Ce qui nous a permis de pédaler 5h10 et de faire 105km (lolo: et on a mit sa race à tom qui a deja le *** en choux fleur… deux jours seulement! tom:lolo demain c’est toi qui va devant pour nous emmener à 30kmh dans le vent?). Par contre, impossible de trouver un camping, une auberge ou un hotel. Nous avons passé des heures sur internet, demandé de l’aide sur Twitter et Facebook, parcouru les offices de tourisme… un grand rien. Alors, nous avons décidé de faire du camping sauvage. Illico presto nous sommes allés au Super U du coin, on a fait les courses pour le diner et le petit-déjeuner, on a pédalé qques km avec toutes les courses, et hop, on s’est pausé sur les rives de l’étang de Biscarosse. Baignade, installation des tentes, diner, et un dodo très tot (bah oui, il fait vite nuit).(lolo:et puis fred va essayer de dormir dehors sur son hammac… va-t-il y arriver ???)

Je vous laisse jeter un oeil aux photos.

Kilomètres parcourus : 105km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 193km
Temps pédalé : 5h1
Vitesse moyenne : 20.7km/h
Montée totale : 289m
Descente totale : 269m

Written by parisistanbul

août 12, 2011 at 9:19  

Publié dans Uncategorized

Jour 1 – Hendaye – Vieux Boucau les Bains

with one comment

Hier soir nous sommes arrivés à Hendaye, nous avons pédalé 15 minutes et nous voilà au camping. Dodo, longue nuit, reveil tardif (tom:pas pour tout le monde, c’était long de les attendre, d’ailleurs il faisait presque beau à 7h) et là, la pluie…. et encore la pluie. Nous avons du attendre un peu avant de décolé vers 10h30. Et là, nous nous sommes heurtés au Pays Baques : pluie, vent et relief. Pas facile. Ami lecteur, ami cycliste, sache que si tu veux venir ici faire un petit tour de bicylette, ce n’est pas la bonne région, vas plutot longé le canal de l’Ourcq en partant de la Bastille (situé au centre de la plus belle ville du monde). Ami Basque, sache que jamais tu ne pourras avoir un pays indépendant si tu n’aménages pas ton littoral avec des pistes cyclables. C’est bien sympa de vouloir un parlement Basque, un président Basque, mais si on n’est même pas foutu d’avoir des pistes cyclables, et bah c’est mal barré. Oui ami lecteur (basque ou pas basque dailleurs), sache que nous avons passé plusieurs dizaines de kilométres sur des départementales bourrées de voitures… et je ne vous parle pas du temps passé à chercher notre chemin. Bref, peut mieux faire. (tom:par contre c’est beau, la côte, la mer, les vagues)

Je disai donc, on quitte Hendaye, on pédale, on monte, on descend (un peu, c’est toujours trop peu les descentes), on a le vent de face, St-Jean de Luz, Biarritz… et on se rend compte qu’on n’avance vraiment pas (tom: ça c’est clair ils avancent pas :). Alors ? Et bah on s’arrete pour déjeuner (on va pas non plus strésser pour si peu). Et puis on continue, on pédale, on monte, on descend… en se disant "vivement les Landes" (c’est tout plat à ce qu’il parait). Vers 16h on reprend nos bonnes vieilles habitudes, on se pause pour trouver un camping/auberge/hotel où se poser. Pas facile de trouver un camping en cette haute saison. Mais bon, à force de percéverance et d’office du tourisme nous avons trouvé une auberge de jeunesse à Vieux Boucau les Bains. Bon, là, je vous avouerai que les derniers 15km (Fred: euh, 35km pour certains) n’étaient pas faciles (en fait c’était une vraie galère, tom: on a faillit en perdre 2 dès le 1er jour).

Là, il est 21h, on est au resto, on mange des pizzas (Fred: et des mousses au chocolat et des panna cotta) et vivement le dodo.

A demain

Kilomètres parcourus : 88km
Kilomètres parcourus depuis le départ : 88km
Temps pédalé : 4h45
Vitesse moyenne : 17.2km/h
Montée totale : 630m
Descente totale : 680m
Offrande : 50€ par personnes

Written by parisistanbul

août 9, 2011 at 6:28  

Publié dans Uncategorized

2011 – Jour 0 – Paris – Hendaye

with one comment

Je sais, je sais, on est un peu difficile à suivre. Mais bon, c’est un peu ça l’esprit cycliste : libre, sans foi ni loi, ni dieu (sauf cochonou) ni maitre, l’horizon pour seul ami… bref, on est des bikeurs (cyclistes en anglais), des vrais ! Vous l’aurez compris d’après le titre de ce blog, nous ne sommes ni à Istanbul, ni à Dusseldorf (voir l’explication dans ce post) : nous sommes à Hendaye (enfin, dans le train en direction d’Hendaye). Vu l’été pourri qui s’est abattu sur l’Europe on s’est dit qu’on serait plus au sec dans le sud que dans le nord. Donc, en moins de 48h, nous avons revu notre itinéraire, changé nos billets de train, racheté des cartes IGN… et nous voici au bout du bout de la cote Atlantique française (à qques km de l’Espagne). La question qui vous vient naturellement à l’esprit est "et jusqu’où allez vous remonter la cote Atlantique ?". La réponse est que nous sommes libres, sans foi ni loi, ni dieu ni maître, l’horizon pour seul ami… donc, nous ne savons pas. Au minimum on remontra jusqu’à St-Nazaire (terminus de notre 1ère balade il y a 2 ans), mais on pourra peut-être pousser jusqu’à Lorient.

L’autre nouveauté c’est que nous ne sommes pas 3 mais 4. Et oui, nous avons trouvé un nouvel adepte à notre grande secte, j’ai nommé Laurent. En fait, Laurent aurait déjà du venir avec nous l’année dernière… mais il s’est vautré en entrainement et pété la clavicule (ça ne pardonne pas d’être un bikeur). Cette année, tout va bien, il est parmis nous (enfin, jusqu’à la prochaine gamelle).

Autre nouveauté : on a une nouvelle représentation de cochonou. Souvenez-vous, notre cochonou avait rendu l’ame l’année dernière, il fallait donc le remplacer. Comme vous pouvez le voir sur la photo, celui ci est plus beau et… plus gros. Bah ouais, plus de place pour faire de plus grosses offrandes (un peu comme si vous compariez le budget de votre église de campagne avec celui de Notre Dame). Donc, hotel 4 étoiles cette année !!!

Ah oui, autre nouveauté (et bah dites donc, y en a du neuf cette année), Fred s’est acheté une "Extra Wheel" (une roue supplémentaire en anglais). Comme vous pouvez le voir (difficilement) sur la photo, c’est une roue qui sert de remorque. On n’est pas sur que ça soit vraiment utile, mais avec le petit drapeau jaune, on nous remarque. Au fait, pour information, nous nous sommes pesés avant de partir, et nous avons chacun entre 30 et 37kg à transporter (entre le vélo et les sacoches). Ca fait donc du poid à déplacer au quotidien.

Aller, il nous reste encore qques heures de train avant d’arriver à Hendaye (merci David de nous avoir prété ta clé 3G qui nous permet d’écrire des blogs dans le train) . On vous dit à demain pour le début de notre périple à vélo.

Written by parisistanbul

août 7, 2011 at 7:34  

Publié dans Uncategorized

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.